Résidence Jean Marc Zelwer

Du 17 au 21/02/2020

 
Musicien éclectique au parcours voyageur, Jean-Marc Zelwer compose pour la danse et le cirque contemporain, le cinéma et la scène musicale avec ses projets Tziganes imaginaires.
C’est à l’occasion de l’obtention de la bourse Romain Rolland du Ministère des Affaires Etrangères en 1993 que Jean-Marc Zelwer part étudier le santour en Inde avec R.Wishweshwaran, lui-même disciple du virtuose incontesté Pandit Shivkumar Sharma.
Le santour du Cashemire fait partie de la famille des cithares à cordes frappées que l’on retrouve depuis l’antiquité de la Chine à l’Irlande en passant par la Perse (actuel Iran), la Hongrie et toute l’Europe centrale sous des noms et des formes diverses.
A la fois harmonique et percussif c’est l’instrument de prédilection de Jean-Marc Zelwer qui y exprime toute la douceur puissante de ses compositions, à la fois inspirées par des contrées sensibles aux fragrances orientales et par un constant désir d’universalité.
Pour cette nouvelle création le compositeur s’est entouré d’une jeune et prometteuse chanteuse indienne originaire de Madras (actuelle Chennai) qui vit en France depuis huit ans, Umadevi N. Rao et du bassiste compositeur Patrick Chartol. D’autres musiciens (steel drum,percussions) vont rejoindre ce projet atypique à géométrie variable.
Née à Chennai, capitale de l’État du Tamil Nadu au Sud-Est de l’Inde, dès l’âge de 6 ans Umadevi apprend les « bhajans », chants dévotionnels adressés aux divinités hindoues. Elle en perçoit la dimension sacrée dans le temple familial auprès de son grand-père, intendant du temple et aussi et professeur de chant. À l’âge de 13 ans elle apprend la musique carnatique (musique classique du Sud de l’Inde). À 21 ans et durant 4 ans Elle participe à de nombreux télé-crochets en Inde à l’image de « La Nouvelle Star » ou de «The Voice», arrive en finale et gagne certains concours. Assez vite repérée par l’industrie du cinéma indien, dès l’âge de 23 ans et durant 2 années elle enchaîne les studios d’enregistrements en studio et pose sa voix pour plusieurs chansons de films. À 25 ans et suite à son mariage elle s’installe en France où elle réside depuis maintenant 8 ans.
Patrick Chartol né le 25/11/66, est membre d’After in Paris et Claire Michael Quartet et Sociétaire définitif SACEM. 1er prix d’excellence avec première mention et félicitations du jury en guitare basse (Union des Conservatoires de l’Essonne). Il a joué et/ou composé pour ou avec : Mc Solaar, Raul de Souza, Didier Lockwood, Paco Sery, Toninho Horta, Caito Marcondes, Ray Lema, Claude Barthelemy, William Sheller, Nekropsi, Sertab Erener (gagnante Eurovision 2003), Johnny Hallyday, Michel Polnareff, Manu Dibango, Paco Sery, Taraf de Haidouk, Laco Tayfa (Brooklyn Funk Essential), Claude Confortés, Paolo Fresu, Dave Liebman …
 
La base est le trio voix, santour, basse et s’appelle Try Paradise.
Cette résidence permettra à l’artiste d’assoir et renforcer le travail déjà démarré depuis le printemps dernier, notamment avec l’arrivée de Mathieu au steel drum.
 

Résidence AVEN SAVORÉ

Du 6 au 11/04/2020 REPORTÉ

 

L’ action « Aven Savore » se présente à la fois comme un outil d’éveil culturel, relationnel et social au bénéfice de jeunes vivant dans des conditions de grande précarité avec leur famille ; et à la fois comme un accompagnement éducatif, structurant et valorisant pour eux-mêmes.

Le choix pédagogique et éducatif de mettre ces jeunes en valeur à partir du chant et de la danse, est aussi à mettre en relation avec la dimension collective et communautaire de cette action elle-même, qui permet de rattacher ces jeunes, à un groupe, une troupe, un collectif qui les soutient, à un âge qui pour eux, représente un peu tous les dangers.

Articles, musique, radio …